juin, 2016

now browsing by month

 

Analyse financière pour crédit bancaire

Que ce soit pour un dossier de crédit où vous voulez le crédit maximum contre le minimum de garantie ou pour un dossier où vous n’avez pas droit à l’erreur, Window-Dressing (bilan équilibré et optimisé) ou pour la mesure de la performance financière et économique, AMB Consultec vous assure à travers ses experts en analyse financière (des ex-banquiers maîtrisant parfaitement l’analyse financière bancaire) :

Analyse financière bancaire (dans le cadre d’un dossier de crédit):

  1. Vérification de la cohérence du dossier de crédit (niveau de crédit, garanties, taux, cohérence des documents…) et préparation des arguments de renfort.
  2. Analyse de la rentabilité, du rendement et productivité des moyens économiques
  3. Évaluation des immobilisations et de l’investissement
  4. Analyse de la structure financière et de l’équilibre financier
  5. Évaluation de la maîtrise des délais
  6. Analyse de la solvabilité et de la liquidité
  7. Analyse de l’endettement  et évaluation de la capacité de remboursement
  8. Élaboration d’un bilan équilibré

Bref aperçu de l’économie marocaine 2015-2016

Situation de l’économie marocaine en 2015 Et ses perspectives en 2016

  • Hausse de la croissance économique à 4,4% en 2015 et son ralentissement à 1,3% en 2016 ;
  • Progression remarquable de la valeur ajoutée du secteur primaire de 14,1% en 2015 et son repli de 10,2% en 2016 ;
  • Faible croissance des activités non agricoles de 1,7% en 2015 et de 2,2% en 2016 ;
  • Hausse maitrisée de l’inflation, appréhendée par le prix implicite du PIB, passant de 0,2% en 2014 à 1,5% en 2015 et à 1,9% en 2016 ;
  • Taux d’investissement en 2015 et 2016 en deçà de 30% du PIB;
  • Croissance modérée de la demande intérieure de 2,2% en 2015 et 1,7% en 2016 ;
  • Allégement remarquable du déficit courant des échanges extérieurs, passant de 5,8% du PIB en 2014 à 2,3% en 2015 et à 2,5% en 2016 ;
  • Taux d’endettement public global en hausse, passant de 78,2% en 2014 à 80,4% du PIB en 2015 et à 82,5% en 2016. Celui du Trésor passerait de 63,4% du PIB en 2014 à 64,2% en 2015 et à 65% en 2016.